Médecine/Césarienne : Voici l’incroyable histoire derrière cette opération


Nous devons la césarienne grâce au désespoir. Nous sommes en 1500 et la femme du castrateur de porcs Jacob Nufer (un vétérinaire suisse) est en train d’accoucher.

Cela faisait des jours qu’elle se battait pour la naissance de son bébé. Treize (13) sages-femmes avaient été appelées à l’aide et aucune n’a pu mener à bien le processus.

Médecine/Césarienne : Voici l’incroyable histoire derrière cette opération

Nufer, après tout, savait comment aider sa femme parce qu’il avait acquis de vastes connaissances et compétences par son travail.

En effet, les castrateurs de porcs pratiquaient depuis longtemps des césariennes sur les naissances difficiles d’animaux tels que les juments, les vaches, les chiennes, les moutons et les truies. Ils le faisaient pour sauver les petits lorsqu’ils craignaient que la mère ne meure.

Les sages-femmes connaissaient également cette technique, mais jusqu’au début du XVIe siècle, les césariennes n’étaient autorisées que pour les mères décédées.

Ce que se fait aujourd’hui pour sauver la vie de la mère, au risque de la mort du bébé, était strictement interdit.

Jacob Nufer a pratiqué la césarienne sur sa femme

Jacob Nufer était désespéré. Il a finalement réussi à obtenir des autorités l’autorisation urgente de pratiquer l’intervention sur sa femme vivante. Il a utilisé une lame de rasoir pour effectuer l’opération. La mère et le fils ont survécu.

Lire aussi :   Suisse : l'armée interdit à ses soldats d’utiliser WhatsApp

La mère a eu par la suite cinq autres enfants nés par accouchement naturel. Cela signifie que Jacob a dû être capable de bien coudre l’utérus. Et grâce à son courage, il a sauvé non seulement sa femme et son enfant, mais aussi des millions d’autres personnes par la suite.

Il faut toujours des gens qui ont le courage de se battre contre les règles existantes. Sinon, nous n’irons nulle part.

Médecine/Césarienne : Voici l’incroyable histoire derrière cette opération

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager autour de vous. N’oubliez également pas, de vous abonner à nos comptes sociaux, pour ne rater aucune information.


Quelle est ta réaction?

Fun Fun
0
Fun
J'adore J'adore
1
J'adore
Triste Triste
0
Triste
WTF WTF
0
WTF

Gnadoe ne pourra vivre que grâce à ses lecteurs et à ses abonnés. Vous êtes au cœur du projet, aidez –nous à le faire grandir. Nous avons beaucoup d’autres idées en tête pour faire rayonner ce media.
Votre soutien nous permettra de porter plus haut nos ambitions.

Nous soutenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.