Conii Gangster : “Sérieux je dois changer de nationalité. Si je meurs avant mon jour c’est mon pays qui m’a tué…”


Conii Gangster : “Sérieux je dois changer de nationalité. Si je meurs avant mon jour c’est mon pays qui m’a tué…”

Le monde de la musique togolaise est actuellement en ébullition, et au cœur de la tempête se trouve Conii Gangster, le chef de fil de la Gbevou Révolution.

Les récents événements ont choqué les mélomanes togolais, d’abord avec la non-nomination de l’artiste aux prestigieux All Music Awards (ALLMA) 2023, puis avec son exclusion de la 18ème Foire Internationale de Lomé. Une série d’événements qui a poussé l’artiste à exprimer sa frustration sur les réseaux sociaux.

Le mystère de la non-nomination

La non-nomination de Conii Gangster aux ALLMA 2023 a pris tout le monde par surprise. L’artiste, qui a marqué l’année avec un concert mémorable sur le terrain de Franciscain à Adjidogomé, s’est vu exclu de cette prestigieuse compétition musicale. Les raisons de cette omission restent floues, suscitant des interrogations parmi les fans et les observateurs de la scène musicale togolaise.

L’interdiction de prester à la Foire Internationale de Lomé

En ajoutant l’insulte à l’injure, Conii Gangster s’est également vu interdire de se produire à la 18ème Foire Internationale de Lomé, un événement majeur en cours actuellement. Selon une capture d’écran partagée par l’artiste, son manager aurait été contacté par le comité de censure de la FTM (Fédération Togolaise de Musique) pour l’informer de cette interdiction, avec des menaces de le retirer également des événements à venir.

Lire aussi :   CDM Qatar 2022 : Voici ce que gagnent les coachs des équipes africaines

La réaction poignante de Conii Gangster

Face à cette série de revers, Conii Gangster a pris la parole sur les réseaux sociaux pour exprimer sa frustration et son désarroi. Dans un message poignant, l’artiste a demandé pourquoi il était ainsi traité et a plaidé pour être laissé en paix.

Il a même évoqué l’idée de changer de nationalité, soulignant que son propre pays semblait le condamner. Des mots forts et révélateurs qui témoignent de la détresse de l’artiste face à cette situation.

Conii Gangster : “Sérieux je dois changer de nationalité. Si je meurs avant mon jour c’est mon pays qui m’a tué…”

La saga entourant Conii Gangster continue de captiver l’attention du public togolais. Les raisons exactes de son exclusion des ALLMA et de la Foire Internationale de Lomé demeurent un mystère, alimentant les spéculations et les discussions.

En attendant des éclaircissements, les fans de l’artiste restent en suspens, espérant que cette période difficile sera surmontée et que la musique de Conii Gangster continuera à résonner sur la scène togolaise.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager autour de vous. N’oubliez également pas, de vous abonner à nos comptes sociaux, pour ne rater aucune information.


Quelle est ta réaction?

Fun Fun
0
Fun
J'adore J'adore
0
J'adore
Triste Triste
2
Triste
WTF WTF
0
WTF

Gnadoe ne pourra vivre que grâce à ses lecteurs et à ses abonnés. Vous êtes au cœur du projet, aidez –nous à le faire grandir. Nous avons beaucoup d’autres idées en tête pour faire rayonner ce media.
Votre soutien nous permettra de porter plus haut nos ambitions.

Nous soutenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.