FESMA : La cuisine togolaise à la conquête d’une place au patrimoine de l’UNESCO


FESMA : La cuisine togolaise à la conquête d'une place au patrimoine de l'UNESCO

La cuisine togolaise espère grâce au FESMA s’inscrire dans l’histoire de la gastronomie mondiale. Comme le Tiep Bou Dien du Sénégal, son plat le plus célèbre qui a été inscrit au patrimoine de l’UNESCO, le Togo est également aux prises avec ce défi. C’est dans cette dynamique que Lomé accueille depuis le mardi 10 mai 2022 le premier « Festival la Marmite » (FESMA), un événement gastronomique lancé par l’agence de communication Focus Yakou.

Officiellement lancé le mardi 10 mai par Kossi LamadokouMinistre de la Culture et du Tourisme, l’événement réunit des acteurs de la chaîne culinaire togolaise, dans le but de présenter et de promouvoir des plats de différentes régions des 5 zones économiques du Togo. « Il ne s’agit pas seulement de promouvoir ces plats », mais aussi de relever le défi « d’inscrire à terme un ou plusieurs de ces plats au patrimoine de l’UNESCO« , a expliqué le promoteur du festival, Jean-Paul Agbo.

FESMA : La cuisine togolaise à la conquête d'une place au patrimoine de l'UNESCO

L’initiative, selon le ministre de la Culture, cadre avec l’ambition des autorités togolaises, de valoriser le tourisme culturel national et de promouvoir le consommer local. Pour cette première édition, la rencontre sera marquée par une foire culinaire, des expositions et dégustation, des sessions B2B, des master-class et des ateliers de formation.

« Manger en effet, représente pour des milliards de personnes à travers le monde, un luxe qui nécessite réflexions en raison de l’absence de choix. Il est donc nécessaire de repenser véritablement, la chaine alimentaire, de la production jusqu’à la consommation, en mettant au cœur de notre réflexion, la santé et la satisfaction des besoins alimentaires de l’humanité et de l’Afrique en particulier » Jean-Paul Agbo

FESMA pour promouvoir la gastronomie africaine 

Il faut noter que le FESMA ou Festival international « La marmite » (casserole en français), s’est ouvert par un colloque à l’Université de Lomé. L’objectif principal du FESMA est de promouvoir la cuisine africaine et de mettre en lumière ses différents acteurs, « de la fourche à la fourchette ».
FESMA : La cuisine togolaise à la conquête d'une place au patrimoine de l'UNESCO
« Cuisine africaine : les enjeux du consommer local et les nouveaux modes d’alimentation » c’est le thème central retenu pour ce festival qui est à sa première édition, avec la participation des chefs cuisiniers venus du Gabon, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Bénin et du Togo.

Lire aussi :   Découvrez le chirurgien ghanéen qui a sauvé la vie à 50cent lorsqu’il avait reçu 9 balles

Jusqu’au 15 mai, ils animeront des foires, des conférences, des masters class pour, disait le promoteur Jean-Paul Agbo Ahouelété, « remettre au goût du jour, les pratiques culinaires africaines qui tendent à disparaître, mais qui ont des valeurs certaines dans la gastronomie africaine ».

FESMA : La cuisine togolaise à la conquête d'une place au patrimoine de l'UNESCO

Il y aura aussi des démonstrations culinaires que le public diversifié sera appelé à déguster et à adopter face aux différentes crises alimentaires actuelles et rester en bonne santé. Notons qu’une dizaine de chefs cuisiniers reconnus du Togo et du continent prennent part à cet acte 1 de FESMA.

Source : Togo First


Quelle est ta réaction?

Fun Fun
0
Fun
J'adore J'adore
0
J'adore
Triste Triste
0
Triste
WTF WTF
0
WTF

Gnadoe ne pourra vivre que grâce à ses lecteurs et à ses abonnés. Vous êtes au cœur du projet, aidez –nous à le faire grandir. Nous avons beaucoup d’autres idées en tête pour faire rayonner ce media.
Votre soutien nous permettra de porter plus haut nos ambitions.

Nous soutenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.