Togo : un nouveau challenge en cours chez les artistes ?


Togo : un nouveau challenge en cours chez les artistes ?

Le 1ᵉʳ février 2024, une annonce surprenante a été faite par un célèbre artiste togolais. Celle-ci n’est pas passée inaperçue et a laissé place à des publications aux allures de challenge.  

De quoi s’agit-il ? À quel artiste faisons-nous référence et quel est ce challenge ? C’est ce que vous découvrirez dans cet article de Gnadoe ! Suivez donc…

Le nouveau challenge en cours a pour chef de fil, Conii Gangster. C’est lui qui a eu la lumineuse idée de faire connaître au public, le montant pour réaliser un featuring avec lui. Un coût qui s’élève à 1 million FCFA.

Après la sortie de Conii, d’autres artistes lui ont emboité le pas, révélant montants et biens matériels à fournir pour un featuring avec eux.

Togo : un nouveau challenge en cours chez les artistes ?

  • Musique Togolaise : les artistes redéfinissent-ils les codes de collaboration ?

Un vent de changement souffle sur la scène musicale togolaise, marqué par une évolution dans les conditions de collaboration entre artistes.

 Des figures émergentes telles que Conii Gangster, Talakaka Officiel, et Marco le Disciple ont décidé de rompre le silence sur les coulisses de leur industrie en affichant ouvertement leurs nouvelles exigences pour collaborer avec leurs pairs.

Conii Gangster ne vaut pas 1 000 000 FCFA en featuring

Conii, l’ambassadeur de la scène musicale, a instauré un nouveau standard en fixant le tarif de collaboration à un million de francs CFA.

Lire aussi :   Togo : Une organisation internationale basée à Lomé recrute pour ce poste

Togo : un nouveau challenge en cours chez les artistes ?

De son côté, Talakaka Officiel a pris une approche différente en définissant des exigences matérielles. Pour un featuring avec lui, ses collaborateurs doivent fournir non seulement deux villas, mais aussi une voiture.

Togo : un nouveau challenge en cours chez les artistes ?

Marco le Disciple, récemment honoré aux Héroes 2024 avec douze hits à son actif, a dévoilé des conditions tout à fait singulières.

En lieu et place d’une somme d’argent ou de biens matériels, Marco exige du sodabi, du cochon et une somme symbolique de 850 francs CFA.

Une originalité dans les critères des artistes qui laisse le public dubitatif quant à la véracité des déclarations des artistes. Ne s’agit-il pas d’une manigance afin d’attirer la lumière des projecteurs sur eux ? Ou simplement un buzz ?

Togo : un nouveau challenge en cours chez les artistes ?

  • Des annonces qui cacheraient autre chose

Cette révolution dans les conditions de collaboration révèle une volonté croissante des artistes togolais de prendre le contrôle de leur destin artistique et financier. Les artistes ne se contentent plus de faire de la musique pour la passion, mais cherchent également à valoriser leur talent de manière tangible.

Cependant, cette nouvelle donne pourrait également susciter des débats au sein de l’industrie musicale togolaise.

Certains pourraient voir ces nouvelles exigences comme une tentative de commercialisation excessive, tandis que d’autres applaudiront la prise de conscience croissante de la valeur artistique.

Lire aussi :   3 ans de Gnadoe Magazine : Kékéli Cloé la plus Japonaise des rédactrices web

Togo : un nouveau challenge en cours chez les artistes ?

Dans tous les cas, une chose est sûre : un nouveau chapitre semble s’ouvrir dans la musique togolaise, marqué par des artistes déterminés à faire entendre leur voix, non seulement à travers leur musique, mais aussi à travers les conditions de leur collaboration.

Même si les faits ressemblent à une pagaille, il faut noter qu’il y a un message fort caché derrière. Reste à voir comment ces changements influenceront l’industrie musicale togolaise dans les mois et les années à venir.

Restez toujours connectés sur gnadoemedia.com pour plus d’infos inédites, exclusives et pertinentes. À bientôt pour un nouvel article !


Gnadoe ne pourra vivre que grâce à ses lecteurs et à ses abonnés. Vous êtes au cœur du projet, aidez –nous à le faire grandir. Nous avons beaucoup d’autres idées en tête pour faire rayonner ce media.
Votre soutien nous permettra de porter plus haut nos ambitions.

Nous soutenir

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *