Éthiopie : Les Guichets automatiques se transforment en machines à sous, voici ce que les étudiants ont fait


Éthiopie : Les Guichets automatiques se transforment en machines à sous, voici ce que les étudiants ont fait

Le 16 mars dernier, un incident informatique a secoué l’Éthiopie, transformant les distributeurs de billets de banque de la Commercial Bank of Ethiopia la principale Bala que du pays en véritables machines à sous pour les clients chanceux.

Suite à un bug informatique survenu le 16 mars, les clients de la Commercial Bank of Ethiopia ont eu la possibilité de retirer des sommes d’argent sans limite, sans que ces opérations n’apparaissent sur leurs comptes. Ce dysfonctionnement a rapidement fait le tour des réseaux sociaux des universités, attirant particulièrement l’attention des étudiants avides de profiter de cette aubaine soudaine. Ces derniers se sont rués sur les distributeurs afin de profiter du disfonctionnement.

Éthiopie : Les Guichets automatiques se transforment en machines à sous, voici ce que les étudiants ont fait
Image illustratif

La réaction des autorités éthiopiennes

Face à l’afflux anormal de transactions dans la nuit du 15 au 16 Mars, les autorités éthiopiennes ont réagi en bloquant temporairement le système bancaire pour contenir les dégâts. Une somme dépassant les 40 millions de dollars, a été retirée ou transférée vers d’autres banques avant que la faille ne soit corrigée après quelques heures.

Dans un communiqué officiel, la Banque Centrale Éthiopienne a affirmé que l’incident était dû à un défaut technique survenu lors d’une mise à jour et d’une inspection de routine, et non un cyber attaque.

Lire aussi :   CETEF/Offre de stage professionnel : Plusieurs profils recherchés

Malgré la résolution rapide du problème, les répercussions de cet incident perdurent. La direction de la Commercial Bank of Ethiopia collabore activement avec les autorités pour récupérer les fonds perdus. De leur côté, la direction de certaines universités ont sommé les étudiants ayant bénéficié de ces retraits illégaux de rembourser les sommes, en les mettant en garde contre les conséquences judiciaires potentielles.

Avec Brut.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager autour de vous. N’oubliez également pas, de vous abonner à nos comptes sociaux, pour ne rater aucune information.


Quelle est ta réaction?

Gnadoe ne pourra vivre que grâce à ses lecteurs et à ses abonnés. Vous êtes au cœur du projet, aidez –nous à le faire grandir. Nous avons beaucoup d’autres idées en tête pour faire rayonner ce media.
Votre soutien nous permettra de porter plus haut nos ambitions.

Nous soutenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.