Travail de mémoire : l’exposition qui répond aux questions existentielles sur « l’oubli »


Travail de mémoire : l’exposition qui répond aux questions existentielles sur "l’oubli"

L’oubli bien souvent, chers Peeps, est un grand mal. À un moment ou un autre de notre parcours terrestre, il nous arrive d’oublier. Pour des petites choses qui semblent avoir moins d’importance (telles que nos souvenirs d’enfants) ou des plus grandes (comme nos origines), notre mémoire nous joue des tours. Dans ces moments de confusion, il nous arrive de nous poser des questions existentielles telles que : Pourquoi oublie-t-on ? Que faire face à l’oubli ? Comment partir à la recherche de ce qui a été oublié ?

Afin de répondre à ces questions essentielles, la résidence Bella Vita accueille à Kégué Kélégougan, l’exposition ‟Travail de mémoire,” présentée par 4 artistes africains contemporains aux casquettes aussi riches que diverses.

Travail de mémoire : à la découverte des œuvres qui seront exposées

Travail de mémoire : l’exposition qui répond aux questions existentielles sur "l’oubli"

Chaque artiste apporte son originalité à l’exposition. C’est ainsi qu’à travers une installation aussi belle que mélancolique, on part (en images et en vidéo) avec Amah EDOH, à la rencontre de souvenirs d’enfance oubliés, ainsi que de la petite fille qu’elle a été et qui, il lui semble, diffère tant de la femme qu’elle est devenue.

Le travail de mémoire est un travail de chaque instant. Pour cela, Estelle FOLI nous emmène à la découverte des trous de mémoire qui peuvent embrumer l’esprit et le corps. Dans une installation vidéo, Estelle partage avec nous son expérience dans le domaine de la danse. Sur trois écrans différents, elle nous présente trois vidéos de la même séquence filmées sur trois jours consécutifs. À travers ces images, Estelle apporte de façon concrète et touchante un éclairage sur les oublis qui jalonnent le temps et nos tentatives – parfois vaines – de réveiller la mémoire.

Lire aussi :   Togo : Une société de la place recrute des Agents Commerciaux (H/F)

Saviez-vous que le sang parle et que ce dernier à une mémoire ? C’est ce que nous démontre Elom 20ce à travers une héroïne qui, en répondant à l’appel de ses ancêtres, retrouve un lien précédemment négligé et un équilibre nouveau.

À  travers une exposition dénommée “Gnangakomé remix”, nous partons avec la styliste Sylvie LOGO, à la reconquête d’une technique de couture datant de temps immémoriaux. Grâce à la mémoire de nos grands-parents et au génie créatif de Sylvie, nous découvrons des motifs des plus beaux et des plus osés, basés sur cette technique ancienne.

Et enfin, Imashen, Estelle FOLI et Elom 20ce partagent des photos de leurs archives personnelles dans l’exposition “Photos de famille.” Dans ces images intimes, les artistes portent un hommage à des membres de leurs familles, racontent des histoires parfois douloureuses, et nous invitent à une réflexion sur nos propres histoires de famille.

Les artistes mis en avant

Travail de mémoire : l’exposition qui répond aux questions existentielles sur "l’oubli"

4 artistes présentent leurs œuvres dans cette exposition. Il s’agit de :

– AMAH EDOH
Titulaire d’un doctorat en anthropologie du Massachusetts Institute of Technology (MIT) aux USA, et actuellement enseignante-chercheuse en anthropologie et en études africaines au MIT, elle s’intéresse à l’Afrique et aux notions d’”africanité. C’est ainsi que sa thèse a été axée autour du wax hollandais (tsigan), un produit fabriqué en Hollande pour l’Afrique depuis le 20e siècle.

Lire aussi :   Togo : Encore un réseau d’escroquerie démantelé par la Police Nationale, les détails

– BARBARA AMOUZOU-LOKADI (IMASHEN)
Professionnelle de la communication et du marketing, Barbara ne se définit pas par son travail. Elle s’investit auprès des jeunes qui ont des projets novateurs et promeut des projets artistiques pour les enfants et les jeunes. Depuis maintenant 10 ans, elle travaille dans une société textile internationale et conçoit des campagnes marketing adaptées aux réalités locales.

– ELOM 20CE
Penseur, militant panafricaniste, poète, rappeur, performeur, designer et réalisateur. Ce grand homme est l’esprit derrière la marque de vêtements Asrafobawu, le label Asrafo Records et le concept Arctivism.

ESTELLE FOLI
Danseuse contemporaine professionnelle, elle a aiguisé son métier à travers une large gamme d’expériences de résidence, de formation et de performance avec des chorégraphes, des metteurs en scène et des compagnies de danse à travers l’Afrique, l’Europe et l’Amérique du Sud.

Lieu, date et heure

Travail de mémoire : l’exposition qui répond aux questions existentielles sur "l’oubli"

L’exposition “Travail de mémoire”, se déroule du 30 juin au 30 juillet 2021. Elle ouvre du lundi au samedi à la résidence Bella Vita à Kégué Kélégougan.
Du lundi au vendredi, de 11 h à 19 h, et de 10 h à 18 h les samedis. L’entrée est libre et gratuite.

Vous pouvez les joindre en contactant le : + 228 70 25 01 32. Vous pouvez également leur écrire via Mail au Travaildememoiretg@gmail.com. Rejoignez-les sur les réseaux sociaux notamment :
– Facebook : travail de mémoire
– Instagram : Travaildememoire

Lire aussi :   Lomé : Pharmacies de garde du 23 au 29 octobre 2023

 


Quelle est ta réaction?

Fun Fun
0
Fun
J'adore J'adore
0
J'adore
Triste Triste
0
Triste
WTF WTF
0
WTF

Gnadoe ne pourra vivre que grâce à ses lecteurs et à ses abonnés. Vous êtes au cœur du projet, aidez –nous à le faire grandir. Nous avons beaucoup d’autres idées en tête pour faire rayonner ce media.
Votre soutien nous permettra de porter plus haut nos ambitions.

Nous soutenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.