Turquie : Un homme casse un mur dans sa cave et y découvre une ville secrète


Turquie : Un homme casse un mur dans sa cave et y découvre une ville secrète

En Turquie, un homme fait une découverte incroyable en réalisant de simples travaux dans sa chambre. Si vous voyagez en Turquie dans la région de la Cappadoce, prenez le temps de visiter la cité de Derinkuyu. L’histoire de sa découverte est incroyable et remonte à 1963.

Turquie : Un homme casse un mur dans sa cave et y découvre une ville secrète

Découverte d’une ville secrète sous une cave

Retour en 1963 dans la région de Cappadoce en Turquie, lorsqu’un homme réalise des travaux d’aménagements dans sa cave. Il y fait une découverte improbable. Ce dernier a donné un coup de marteau dans le mur et sa surprise fut grande. Il découvre un tunnel menant à d’autres tunnels. Après des études réalisées par des spécialistes en archéologies, le verdict tombe. Il s’agit d’une véritable ville ayant accueilli plus de 20 000 personnes.

Turquie : Un homme casse un mur dans sa cave et y découvre une ville secrète

La fameuse ville souterraine de Derinkuyu comporterait plus de 18 étages dont seulement 5 accessibles. Il s’agirait même de la ville la plus profonde de Turquie. Selon le département Turc de la culture, la cité de Derinkuyu aurait été construite au 8e siècle. 

De fait, les historiens et archéologues ont affirmé qu’il était à l’époque courant de construire des villes sous terre pour se protéger en cas de guerre. À chaque niveau, on retrouve des chambres, des salles de bains et des cuisines. Parmi les lieux surréalistes à voir au moins une fois dans sa vie, Derinkuyu en fait partie.

Lire aussi :   Manu Dibango : le message émouvant de Samuel Eto'o

Turquie : peut-on visiter la cité de Derinkuyu ?

Turquie : Un homme casse un mur dans sa cave et y découvre une ville secrète

Si vous êtes passionné d’histoire ou simplement curieux d’en savoir plus, rendez-vous en Turquie dans la région de Cappadoce. La cité de Derinkuyu est ouverte au public. Néanmoins, vous ne pouvez visiter qu’une petite partie de la cité. En effet, seulement 10 % de l’espace est accessible au public. Pour la visite, il est vivement recommandé d’être accompagné par un guide pour s’orienter une fois à l’intérieur.

L’aventure continue sur Gnadoe Magazine.


Quelle est ta réaction?

Gnadoe ne pourra vivre que grâce à ses lecteurs et à ses abonnés. Vous êtes au cœur du projet, aidez –nous à le faire grandir. Nous avons beaucoup d’autres idées en tête pour faire rayonner ce media.
Votre soutien nous permettra de porter plus haut nos ambitions.

Nous soutenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.