Sport : Bientôt les Jeux Olympique pour athlètes dopés ? Voici ce que vous ne savez pas


Sport : Bientôt les Jeux Olympique pour athlètes dopés ? Voici ce que vous ne savez pas

Aron D’Souza, homme d’affaires et avocat australien, secoue le monde du sport avec sa proposition audacieuse d’organiser des « Jeux olympiques » pour les athlètes dopés, appelés les Enhanced Games. Cette idée, bien que provocatrice, soulève des questions sur l’avenir du contrôle antidopage dans le sport.

Sport : Bientôt les Jeux Olympique pour athlètes dopés ? Voici ce que vous ne savez pas

Une proposition révolutionnaire ou une dérive dangereuse dans le sport ?

Les Enhanced Games se présentent comme une alternative radicale, affirmant que le sport peut être plus sûr sans contrôle antidopage. D’Souza, soutenu par des olympiens et des scientifiques éminents, envisage un événement sportif axé sur le progrès scientifique plutôt que sur les tests de dépistage traditionnels.

Cependant, cette proposition libérale à outrance soulève des inquiétudes, car elle éliminerait tout contrôle antidopage, permettant l’utilisation de substances et de méthodes actuellement interdites. Les organisateurs affirment que les athlètes auront le choix de maximiser leurs performances en utilisant la médecine et les thérapies de performance, s’appuyant sur la science plutôt que sur les tests.

La compétition, prévue pour 2025, se limiterait à cinq catégories sportives, dont l’athlétisme, la natation, l’haltérophilie, la gymnastique et les combats.

Les initiateurs des Enhanced Games aspirent à devenir l’événement sportif international le plus efficace, malgré les critiques et les inquiétudes quant à la sécurité des athlètes.

Lire aussi :   Des athlètes togolais partis en voyage pour une compétition européenne, deviennent introuvables

Aron D’Souza, fort de ses succès financiers, dénonce ouvertement la corruption présumée du Comité international olympique (CIO) en attaquant frontalement l’institution. Soutenu par des milliardaires, dont Peter Thiel, Enhanced prétend autofinancer l’organisation des jeux et mettre en lumière le prétendu gaspillage du Mouvement olympique.

Bien que les organisateurs promettent un protocole de dépistage médical obligatoire avant la compétition, visant à assurer la sécurité des athlètes, la proposition suscite des préoccupations quant à la légitimité et à la sécurité d’une telle compétition.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager autour de vous. N’oubliez également pas, de vous abonner à nos comptes sociaux, pour ne rater aucune information.


Quelle est ta réaction?

Fun Fun
0
Fun
J'adore J'adore
0
J'adore
Triste Triste
0
Triste
WTF WTF
0
WTF

Gnadoe ne pourra vivre que grâce à ses lecteurs et à ses abonnés. Vous êtes au cœur du projet, aidez –nous à le faire grandir. Nous avons beaucoup d’autres idées en tête pour faire rayonner ce media.
Votre soutien nous permettra de porter plus haut nos ambitions.

Nous soutenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.