Togo/Lomé Fight Night Acte 10 : Voici les 3 choses à retenir de cette compétition 


Togo/Lomé Fight Night Acte 10 : Voici les 3 choses à retenir de cette compétition 

Le samedi 18 mars dernier, la 10ᵉ édition de Lomé Fight Night a tenu toutes ses promesses à l’Hôtel ONOMO (Lomé). À l’issue de la compétition, le Togo est sorti grand gagnant. Les athlètes parrainés par TOGOCOM qui ont raflé les trois Ceintures Wako Pro Africa mises en jeu dans la compétition.

Togo/Lomé Fight Night Acte 10 : Voici les 3 choses à retenir de cette compétition 

3 choses à retenir de la 10ᵉ édition de Lomé Fight Night

  • Au total, 7 combats ont eu lieu au cours de cette soirée. 2 K.O., 1 forfait et 4 victoires sur décision du jury. C’est le résumé de la 10ᵉ édition de Lomé Fight Night.
  • Les athlètes togolais que sont Cythia Jibidar (The Queen, 4ᵉ victoire pour 5 combats), Anoumou Zikpli (AK le Loup, 17ᵉ victoire pour 19 combats) et Fred Koudzete (The Iron Beast, 10 victoires pour 12 combats) ont tous renversé leurs adversaires. Cynthia Jibidar opposée à la béninoise Mahussi Thoto a triomphé sur décision des arbitres et repart avec une ceinture Wako Pro Africa. Adams Zipli est venu à bout du Gabonais Ernest Prince MBA au 2e round, remportant lui aussi une ceintre Wako Pro Africa. Fred Kudzete, pour sa part, était face au sénégalais Serigne Dion. Fred qui a joué sur ses forces n’a réussi à trouver la faille que dans le 5e round du combat pour obtenir lui aussi sa ceinture Wako Pro Africa. Welike Georges a, quant à lui, triomphé par K.O sur le ghanéen Felix Kotoka.
  • 3 ceintures WAKA PRO AFRICA pour les athletes de TOGOCOM. Les trois combattants qui ont représenté le Togo ont ainsi rapporté la ceinture WAKA PRO AFRICA qui leur permettra d’intégrer le classement mondial et de se mesurer avec des athlètes de niveau mondial.
Lire aussi :   Le groupe TOGOCOM offre 13000 kits scolaires aux élèves de ces écoles

La Présidente de la Fédération togolaise de Muay Thai satisfaite…

Il faut rappeler que la prestation des athlètes togolais a émerveillé la Présidente de la Fédération togolaise de Muay Thai, Ida Adjele Yakass, la co-organisatrice de Lomé Fight Night International.

« Nos objectifs sont atteints puisque nous avons gagné les trois ceintures Wako Pro Africa mises en jeu. Nos perspectives, c’est de faire connaître davantage ces sports de combat au Togo, initier plus de jeunes et mettre le Togo au-devant de la scène sportive », a déclaré Mme Yakass.

Ahmed Zelega, représentant WAKA PRO pour le continent africain a expliqué qu’avec ces ceintures, les athlètes togolais vont intégrer le classement mondial de la WAKA PRO et auront la possibilité de rencontrer des athlètes d’autres continents et d’être reconnus comme athlètes de haut niveau.

Au total, 7 pays ont pris part aux compétitions : Bénin, Côte d’Ivoire, Gabon, Ghana, Nigeria, Sénégal, Togo.

Lomé Fight Night International est une compétition internationale de boxe thaïlandaise et de MMA, un cadre de promotion de Muay Thaï et de Kickboxing, un combat dans lequel les athlètes utilisent pieds et poings.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager autour de vous. N’oubliez également pas, de vous abonner à nos comptes sociaux, pour ne rater aucune information.


Quelle est ta réaction?

Gnadoe ne pourra vivre que grâce à ses lecteurs et à ses abonnés. Vous êtes au cœur du projet, aidez –nous à le faire grandir. Nous avons beaucoup d’autres idées en tête pour faire rayonner ce media.
Votre soutien nous permettra de porter plus haut nos ambitions.

Nous soutenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.