Le suspect le plus recherché du génocide du Rwanda, Félicien Kabuga est arrêté 25 ans plus tard


Rwanda

Félicien Kabuga,  qui est le suspect le plus recherché du génocide du Rwanda, est finalement arrêté à  84 ans. Il vivait sous une fausse identité dans un appartement d’Asnières-sur-Seine près de Paris. Le ministère français de la Justice a annoncé dans un communiqué qu’il était poursuivi par la justice internationale depuis 25 ans.

Des gendarmes français l’ont arrêté ce samedi à 05h30 GMT, a précisé le ministère. Les États-Unis lui ont accordé une prime de 5 millions de dollars pour des crimes qui auraient été commis pendant le génocide de 1994.

L’homme d’affaires est accusé d’avoir financé les milices qui ont massacré quelques 800 000 Tutsis et Hutus modérés sur une période de 100 jours en 1994. Rappelons que son gendre avait déjà été arrêté en Allemagne en 2007.

Serge Brammertz, procureur en chef du Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux à La Haye, a salué l’arrestation. Il a déclaré :

« L’arrestation de Félicien Kabuga aujourd’hui rappelle que les responsables du génocide peuvent être poursuivis, même 26 ans après leurs crimes. Pour la justice internationale, l’arrestation de Kabuga démontre que nous pouvons réussir si nous avons le soutien de la communauté internationale. Ce résultat est un hommage à l’engagement inébranlable du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui a créé le Mécanisme pour poursuivre le processus de responsabilisation au Rwanda et en ex-Yougoslavie ».

Kabuga a été inculpé par le Tribunal pénal international des Nations Unies pour le Rwanda.  Sept chefs d’accusation ont été retenus contre lui : génocide, complicité de génocide, incitation directe et publique à commettre le génocide, tentative de génocide, complot en vue de commettre le génocide, persécution et extermination ; le tout en relation avec les crimes commis pendant le génocide de 1994 contre les Tutsi au Rwanda.

Lire aussi :   Samuel Eto'o obtient son doctorat en commerce

 

Kabuga devrait être jugé devant la Cour d’appel de Paris et plus tard devant la Cour internationale de La Haye.


Quelle est ta réaction?

Fun Fun
0
Fun
J'adore J'adore
0
J'adore
Triste Triste
0
Triste
WTF WTF
0
WTF

Gnadoe ne pourra vivre que grâce à ses lecteurs et à ses abonnés. Vous êtes au cœur du projet, aidez –nous à le faire grandir. Nous avons beaucoup d’autres idées en tête pour faire rayonner ce media.
Votre soutien nous permettra de porter plus haut nos ambitions.

Nous soutenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *