Le groupe Meta condamné à une amende de 1,3 milliard de dollars pour…


Le groupe Meta condamné à une amende de 1,3 milliard de dollars pour…

Meta vient de battre un record en matière d’amende. La sanction de 1,2 milliard d’euros est la plus importante depuis l’entrée en vigueur du régime strict de confidentialité des données de l’UE il y a cinq ans, dépassant l’amende de 746 millions d’euros d’Amazon en 2021 pour violation de la protection des données.

Voici les accusations contre Meta

En effet, l’Union Européenne (UE) a infligé à Meta une amende record de 1,3 milliard de dollars ce lundi et lui a ordonné de cesser de transférer les données des utilisateurs à travers l’Atlantique d’ici octobre, la dernière salve d’une affaire d’une décennie décrétée par les craintes de cyberespionnage américain.

Meta, qui avait précédemment averti que les services pour ses utilisateurs en Europe pourraient être coupés, s’est engagé à faire appel et à demander aux tribunaux de suspendre immédiatement la décision.

“Il n’y a pas de perturbation immédiate de Facebook en Europe”, a déclaré la société.

“Cette décision est imparfaite, injustifiée et un dangereux précédent pour les innombrables autres entreprises qui transfèrent des données entre l’UE et les États-Unis”, a déclaré Nick Clegg, président des affaires mondiales de Meta, et directeur juridique Jennifer Newstead  dans  un communiqué.

Schrems a prédit que Meta n’avait “aucune chance réelle” de faire renverser matériellement la décision. Et un nouveau pacte de confidentialité pourrait ne pas signifier la fin des problèmes de ce dernier, car il y a de fortes chances qu’il soit rejeté par le plus haut tribunal de l’UE, a-t-il déclaré.

Lire aussi :   Togo/Arnaque : voici la nouvelle méthode utilisée pour pirater vos comptes Facebook

“Méta prévoir de s’appuyer sur le nouvel accord pour les transferts à venir, mais ce n’est probablement pas une solution permanente”, a déclaré Schrems dans un communiqué. “À moins que les lois américaines sur la surveillance ne soient corrigées, Meta devra probablement conserver les données de l’UE dans l’UE.”

Il faut noter que d’autres géants des médias sociaux subissent des pressions sur leurs pratiques en matière de données. TikTok a tenté d’apaiser les craintes occidentales concernant les risques potentiels de cybersécurité de l’application chinoise de partage de courtes vidéos avec un projet de 1,5 milliard de dollars pour stocker les données des utilisateurs américains sur les serveurs Oracle.

Avec AfrikMag

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager autour de vous. N’oubliez également pas, de vous abonner à nos comptes sociaux, pour ne rater aucune information.


Quelle est ta réaction?

Gnadoe ne pourra vivre que grâce à ses lecteurs et à ses abonnés. Vous êtes au cœur du projet, aidez –nous à le faire grandir. Nous avons beaucoup d’autres idées en tête pour faire rayonner ce media.
Votre soutien nous permettra de porter plus haut nos ambitions.

Nous soutenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.